Retour en 2013

  • visoma.fr

Ils nous aident cette année :

Projet1.png

Logo-Talents-Partage-200-155

lionlogo_2c.jpg

 

  tagatitude1

 

 

Si notre petite équipe n'a pas pu retourner au village durant l'été 2012, l'association n'est pas restée inactive, surveillant l'avancée des derniers travaux à Ambohitsaratany. Petit à petit le village change et l'arrivée de l'électricité laisse envisager encore des transformations importantes. Il s'agit maintenant de permettre le développement de nouvelles activités économiques, comme l'élevage, la pisciculture ou la culture de la stevia, susceptibles de créer de l'emploi et d'entraîner un décollage économique. 

Le projet de coopérative agricole prend forme également peu à peu.

La cantine est totalement opérationnelle et a bien marché durant l'année 2011 - 2012. Les parents d'élèves en assurent le fonctionnement.

L'association Varymad, qui travaille avec nous a été très dynamique, collectant des fonds et envoyant des observateurs sur place.

L'association Fivoarana ne ménage pas non plus sa peine, et toutes celles et ceux qui ont été du voyage en 2011 savent combien sa présidente, Madame Noeline, peut être efficace !

Alors qu'en est-il de 2013 ? Et bien nous retournons au village en juillet ! Et une nouvelle fois, nous ne nous tournerons pas les pouces.

Notre priorité reste l'enfance, l'éducation et l'hygiène. Or, dans ces domaines il y a beaucoup à faire. Il faut construire une nouvelle salle de classe, et refaire les bâtiments actuels. Une grosse tempête s'est abattue sur le village, et les toitures de l'école se sont en partie envolées. Les murs et le sol en terre battue n'ont pas aimé. Donc, à nos échelles et à nos pinceaux ! Il faudra aussi installer des toilettes "modernes" vers l'école et la cantine. 

L'arrivée de l'électricité permet de s'équiper d'une pompe plus puissante pour l'agriculture. Ainsi, nous établirons un nouveau jardin potager, et planterons un verger, sous la supervision de professionnels.

ecole-016-copie-1.jpg

                                                                              Une des salles de classe

Bien évidemment, il faut trouver des fonds, repartir à la pêche aux subventions. Le coût estimé pour refaire les bâtiments etc. est de 15 000 euros. Les petits fleuves faisant les grandes rivières, chacun peut prospecter auprès des particuliers, des fondations qui seraient disponibles pour nous aider. Notre association étant reconnue d'intérêt général, il ne faut pas oublier que la moitié des fonds qui seront donnés seront déduits des impôts. Comme il y a deux ans il y a là un défi à relever.

mediatheque-041-copie-1.jpg

                             La cantine carrelée.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog